Depuis 21 mois que j’allaite, j’ai pu observer différentes facettes de ce lien lacté qui s’est tissé entre mon enfant et moi, et les nombreuses façons de les utiliser.

Car si on parle énormément de l’aspect nutritif de l’allaitement – notamment pour le comparer aux préparations commerciales en poudre pour nourrissons -, on évoque plus rarement les autres besoins auxquels cet acte unique permet de répondre (souvent de façon instantanée!).

Et si on se faisait un petit retour sur les différents rôles de l’allaitement, pour nous relier aux besoins des bébés du monde entier, depuis toujours ?

1. Téter pour combler son besoin de succion

Pendant la grossesse déjà, notre bébé a spontanément trouvé son pouce pour le téter. A sa naissance, ce réflexe va lui permettre de s’apaiser. C’est un besoin inné, qui lui permet de se calmer et qui est ancré dans notre cerveau reptilien comme réflexe archaïque de notre espèce.

2. Téter pour apaiser la douleur

Téter a un effet antalgique sur le bébé. Lorsqu’il a mal quelque part, il cherchera à téter, ce qui va le soulager instantanément (et ça peut aussi du coup être un indicateur de douleur quand bébé passe sa vie au sein, coucou les dents !).

De façon préventive aussi, on peut mettre bébé au sein lors de vaccins, prises de sang ou tout autres manipulations médicales pouvant s’avérer douloureuses. Plusieurs études mettent en lumière que les bébés au sein ne pleurent pas et ne semblent pas exprimer de douleur. L’association Sparadrap a même réalisé une vidéo qui inclut l’allaitement comme moyen de soulager la douleur de façon non médicamenteuse.

Au quotidien, dès que notre bébé se fait mal ou semble souffrant, lui proposer de téter est un outil véritablement magique qui permet de le soulager. C’est un de nos supers pouvoirs de Mamans!

3. Téter pour s’endormir

C’est un sujet qui revient souvent : « mon bébé ne s’endort qu’au sein ». La bonne nouvelle, c’est que c’est tout à fait normal puisque c’est une des fonctions de l’allaitement ! D’ailleurs, qui n’a jamais ressenti ce gros coup de mou lors d’une tétée qui nous ferait bien piquer un somme à nous aussi… Ces sensations sont générées par la production d’ocytocine qui s’opère lors de l’allaitement. Cette hormone naturelle dispose de nombreuses propriétés, dont celle d’apaiser et de favoriser l’endormissement. Bébé ressent la même chose et cela lui permet de s’endormir sereinement lorsqu’il en a besoin! Promis, à 18 ans, il n’en aura plus besoin !

4. Téter pour son développement crânio-facial

La croissance crânio-faciale est maximale pendant les 4 premières années de l’enfant. Cette structure est alors extrêmement malléable, et l’allaitement permet donc un modelage adéquat et en douceur. Le sein s’adapte en effet parfaitement à la bouche de nos tous petits puisque c’est lui qui se déforme pour aller se loger loin et s’aplatir contre le palais.

5. Téter pour se réchauffer

Quand notre bébé tète, il est contre nous, et boit un liquide chaud. Quoi de mieux pour pallier au froid ?

6. Téter pour développer son système immunitaire

Sans rentrer dans les détails car ce point mériterait à lui tout seul un article, le lait maternel permet à votre bébé de recevoir des anticorps adaptés, de se construire une flore intestinale équilibrée, et d’avoir donc beaucoup d’atouts en main pour se construire un système immunitaire de qualité. Il faudra d’ailleurs 3 ans à ce dernier pour être entièrement opérationnel.

De plus, la mise en contact de la bouche d’un enfant malade contre le mamelon de sa mère envoie des informations à celle-ci, permettant au lait de s’adapter aux différentes pathologies que peut rencontrer l’enfant (d’autant plus si la mère est exposée aux mêmes), encore un superpouvoir !

7. Téter pour se rassurer

Si notre bébé est contrarié, apeuré ou dans une situation complexe pour lui, la tétée est un excellent moyen de se rassurer, se recentrer, de l’aider à gérer. Cela lui apporte la sécurité nécessaire à l’instant T.  

8. Téter pour se nourrir

Oui, quand même, téter sert aussi à se nourrir bien sûr, et à s’hydrater. Pendant les 6 premiers mois, le lait maternel est d’ailleurs entièrement suffisant pour combler tous les besoins de notre bébé.

Après ce petit tour d’horizon, il est évident que l’allaitement permet à nos enfants de se développer harmonieusement et de grandir librement. L’allaitement, ce sont ses racines à lui, son socle solide sous les pieds qui lui donne l’impulsion pour avancer.

Alors si vous doutez, que votre enfant semble vouloir téter hors d’un rythme régulier, ou que quelqu’un vous dit : « il veut encore téter ? Ce n’est pas de la faim ça » vous saurez que votre enfant, il n’a peut-être pas faim, mais qu’il a des tas d’autres besoins auxquels vous êtes en train de répondre avec cette tétée!

 

Sabrina.

INSTAMUM : @mommy_time2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *